Le refus de revenir sur la suppression de l’ISF, associé à un débat polarisé entre maintien de l’ordre républicain et violences policières, fait apparaître un président de la République plus droit dans ses bottes que jamais. Macron grignote un point auprès des sympathisants centristes (74% d’opinions favorables), 3 points auprès des sympathisants de droite (27%) et 5 chez les électeurs d’extrême droite (11%).

G. Clavel Le HuffPost 07/02/19