Le mariage de la clinique du Ter et le GHBS sera officiel le 1er janvier prochain. Les deux directions ont choisi de créer un Groupement de coopération sanitaire de droit privé. Une solution rarement mise en place en France. Le projet sera élaboré en concertation avec les praticiens dans le cadre d’une complémentarité garante de la pérennité des activités déployées dans le public et le privé.

V. LE BAGOUSSE Le Télégramme 10-07-18-