L’Oxfam constate que les entreprises ont versé les deux-tiers de leurs bénéfices aux actionnaires au détriment des salariés et des investissements. Les salariés récoltent seulement 5% des bénéfices. M. Aubry a demandé au gouvernement d’agir pour faire en sorte que "les bénéfices soient partagés équitablement entre les actionnaires et les salariés". De plus, les entreprises "possèdent plus de 1450 filiales dans les paradis fiscaux",

france info 14/05/18