Les Obsèques de Renald auront lieu à Kerletu jeudi 17 à 10h45

Pourquoi faut-il subir tous ces départs prématurés ?

Alors que Renald nous avait écrit un jour "merci d’apprécier mon humour, merci d’y répondre. La vie sans vous serait étrangement triste", il faut que ce soit lui, si doux, si attentionné, qui nous laisse dans la désolation.

Renald fait partie de ces gens doués que nous avons connus grâce à Jean-Luc Blain qui l’a entouré lors de son arrivée difficile sur l’île. Renald a pu y passer quelques années, sans bruit, oubliant peu à peu sa carrière de photographe de plateau et du studio Harcourt qui lui avait fait rencontrer de grands noms de la scène.

Il s’est mis assez vite au tempo insulaire et je n’oublierai pas le temps qu’il a consacré discrètement à la recherche de documents officiels lors de notre lutte contre Le Conseil Général en 2014 ainsi que son engagement aux côtés du COCIG par la suite.

Difficile de trouver une photo de lui mais celle que je publie a été prise un soir de 2013 où nous l’avions invité à aller écouter Balmino qu’il appréciait autant que nous.

Cette photo nous aidera à oublier l’image que cette saloperie de crabe voudrait imposer à notre mémoire.

Ciao l’ami, je garderai à l’esprit qu’il existe peut-être encore des personnes comme toi qui, sans jamais rien demander, offrent leur bonté en partage.