Selon certains maires, l’exonération de la TFPNB entraînerait une perte fiscale « inacceptable » et remettrait en cause « l’équilibre budgétaire des petites communes rurales. Près de 80 % de ces exonérations ne sont plus compensés, déséquilibrant les budgets de nos communes rurales, déjà malmenés par la diminution des dotations de l’Etat ».

Maire Info 11/04/18

Cela nous ramène à l’augmentation des taux de fiscalité locale (...). Peut-être certains ont-ils oublié (ou même, je le crains fort, jamais su...) que la suppression de la taxe d’habitation ne sera compensée à l’avenir qu’à sa hauteur actuelle (si elle l’est, car on sait ce qu’on peut attendre d’une promesse de Macron...).

Le maire de Groix lui ne l’a vraisemblablement pas oublié en calculant ses nouveaux taux car il sait qu’il ne pourra plus compter sur la possibilité d’augmenter la taxe d’habitation.