Les députés ont ainsi donné leur aval par 74 voix contre 20. Le groupe de droite a, de son côté, plaidé en vain pour inscrire dans la loi la sauvegarde des « petites lignes ». Le Premier ministre a finalement déclaré qu’il ne fermerait pas ces lignes « depuis Paris ». Pour lui, les grandes lignes de la réforme ne sont « pas négociables », la discussion n’étant possible que sur ses « modalités ».

Maire info 10/04/18