On a beau n’être que des prolos (de ceux qui ne sont "rien" selon Macron), on a tenu à marquer le saut de l’an par un réveillon entre copains.

Le principe de l’auberge espagnole a été retenu, chacun des convives devant amener sa participation, calculée au plus juste. Une a fait les amuse-gueule, l’autre s’est chargée du plat, plusieurs se sont partagés fromage dessert et boissons et deux devaient amener des huitres. L’une d’entre eux est arrivée avec ses 3 douzaines (de la ria d’Etel) achetées sur le continent, l’autre était passé au marché le matin.

Les bestioles étaient "calibrées" N° 3, les unes valaient 14€70 la bourriche de 3Kg (32 pièces), les autres sont annoncées 33€ les 50.

J’aurais dû les photographier avant dégustation pour vous montrer la différence de contenu :-(

Je vous laisse deviner quoi est qui ...