REUSSITE TOTALE !!!

http://picasaweb.google.fr/MLGROIX/...

Cathy et Bruno du "Triskell" sont pleinement récompensés de leurs efforts.
L’édition 2009 a bien répondu à leurs attentes.

Contraints de reprendre presqu’au pied levé l’organisation de Malardig (organisé l’année dernière par Fest’île démissionnaire cette année). Cathy et Bruno ont su motiver huit cafetiers du bourg et de Port-Tudy pour participer à plein à cette fête devenue traditionnelle à Groix.
Leur engagement financier à visée publicitaire pour l’île et l’effort consenti pour décorer les bars ont rappelé des époques fastes aux évènements festifs dans l’île.
La présence conjointe et la participation dynamique des enfants de Colombes a été également d’un apport incontestable.
Puissent-ils être présents pour l’édition 2010.

Un parcours moins long et ’la procession" en deux étapes a satisfait tous les participants qui rivalisaient d’imagination pour leurs costumes.


Les résidents de l’EHPAD ont assisté à la constitution du défilé avec démonstration des talents des groupes de chanteurs et danseurs ; Un peu de soleil dans leur ennui quotidien.
Après l’arrêt des enfants en centre bourg, les habitués de Malardig ont pu faire la tournée des chapelles, servis cette fois par différentes sortes de voleurs concurrençant Robin des Bois et sa troupe, un banquier et un trader, considérés par quelques-uns comme les voleurs des temps modernes, en passant par les gangsters des années trente ou les acolytes d’Ali Baba.

L’équipe du "Triskell", constante dans ses efforts, prépare cette fête pendant un mois plein : huit répétitions pour la chorégraphie, confection des costumes et des décors, contacts avec les autorités pour autorisations etc...

A remarquer aussi qu’un collectif soudé peut faire beaucoup de choses sans constitution d’association, et, partant, sans subvention...

Bravo également aux deux groupes constitués venus du continent. Ils auront contribué à faire marcher un peu les commerces de Groix car il faut bien loger et nourrir ces troupes qui dépensent pas mal d’énergie.

Cathy reconnait qu’une bonne part de sa satisfaction, outre la réussite de la fête finale, est le lien social maintenu lors des réunions et soirées de préparation.
L’écoute est une des fonctions primordiales du tavernier digne de ce nom. Cathy et Bruno peuvent servir de modèles dans ce rôle. Leur bonne humeur sait remonter le moral de plus d’un.

Longue vie donc au "Triskell" et à Malardig.