Encore un drame pour Quehello

Jean-Luc Baron, solide pilier du village, s’est noyé en pêche hier. Les habitants sont accablés sous le mauvais sort, un an après le décès tout aussi dramatique de René Quelen.

C’est encore un de mes copains d’enfance qui disparaît, un des derniers à se souvenir de nos escapades de fratries à Saint-Nicolas.
Chacun de notre côté, nous avons été marqués par les disparitions et les séquelles dues à la guerre d’Algérie.
Nos parcours professionnels parallèles nous rendaient aussi tous deux attentifs à l’évolution de la jeunesse groisillonne.

Ces liens, ajoutés au souvenir de la gentillesse reconnue de Jean-Luc, me rendent l’injustice de son départ encore plus difficile à supporter.

Ma famille se joint à moi pour assurer son épouse et ses proches que nos pensées les accompagnent et les prient de recevoir nos sincères condoléances.