qu’on se le dise :-))

Le nom des gens
de Michel Leclerc

mercredi 2 février à 20h 30
au Cinéma des familles

Cette comédie parvient à rendre émouvantes des questions cruciales sur l’identité, la mémoire, le silence des martyrs et l’héritage des enfants. Engagez-vous avec ardeur, gaieté et mauvaise foi s’il le faut : telle est la morale de ce film revigorant. Tout sauf la tiédeur...

D’où viennent les noms, les secrets, les votes des gens ? De leurs parents, souvent, et on aime tendrement ceux de Bahia et d’Arthur. La mère de Bahia est une Française qui vomit ses racines bourgeoises. Son père, un immigré algérien, tait son passé sanglant et s’oublie en rendant service aux autres. La mère d’Arthur, elle, a passé sa vie à occulter la déportation de ses parents et ne se remettra pas qu’une employée de la mairie lui hurle « Est-ce que vous êtes bien française, madame Martin ? », au moment de refaire ses papiers d’identité : comme Arthur, on a envie de gifler cette fonctionnaire trop zélée...

http://www.telerama.fr/