Lors de l’AG, Thierry Bastien annonçait des bonnes nouvelles : les charges de fonctionnement s’élèvent à 20 000 € et les recettes des ventes à 35 000 €.
« Ce résultat confirme notre capacité à embaucher un nouveau salarié, d’avril à septembre. Il faut savoir que la quinzaine de bénévoles qui assure les permanences et gère les stocks représente plus de 1 800 heures de bénévolat ». En 2018, l’association a recensé 5 800 acheteurs.

Le Télégramme 28-03-19-