Aucun article de presse n’ayant relaté les soirées de concerts, et comme il vaut mieux s’adresser au Bon Diable qu’à ses suppôts, j’ai demandé un compte rendu à Laurent Morisson qui en avait la responsabilité. Voici donc ce qu’il en a pensé :

Le meilleur concert a selon moi été celui d’ouverture (bingo !)
Extraordinaire de maîtrise vocale et instrumentale, la tarentelle transcendée, Rachele Andrioli e Rocco Nigro, je viens d’écouter leur disque, superbe. (et bien sûr des gens adorables...)

Jeudi c’était l’ensemble Chet Nuneta. Également une rencontre mémorable en ce qui me concerne, d’autant qu’ils m’ont invité à les accompagner sur un morceau, quelle émotion !
Après eux a joué Zangoune, avec Marco Lacaille (fils de !) C’était le premier concert du groupe ! Une légère retombée en milieu de set, mais l’ensemble du public dansait et les a rappelés trois fois !

Vendredi soir, les siciliens de Palerme, Angelo Daddelli i Picciotti ont ouvert la soirée à 22h. Angelo je l’ai rencontré dans la rue lors de notre bref séjour fin Janvier à Palerme, mangeant un morceau de pizza, via Maccarena. Je pense que c’était leur première venue en France, peut-être même hors de Sicile. Italiens jusqu’au bout des ongles et savoureux ! Le public présent a adoré !
Coco Sunshine a assuré la deuxième partie de soirée en remplacement d’un groupe défaillant.

Samedi, Ilyas Raphaël Khan a donné en solo un concert de tabla et beat box à 19h au Tiki. Une prestation ludique, pleine d’humour et de maîtrise invitant le public à participer.
En soirée dans l’usine ont joué Yann Minkof et Kriss noly, duo de folk/blues /beat box très prometteur, là aussi des gens simples et très sympas !
Krismen le rappeur, beatbox bretonnant jouait en deuxième partie de soirée (à minuit) accompagné d’un batteur. Le début du concert était un peu hésitant avec des pièces courtes, laissant un peu l’auditeur sur sa faim (le projet là aussi est naissant) mais ils ont su redresser la barre pour finalement embraser le public qui a fini en gavotte endiablée !

Dimanche le duo Buisson d’Eau a donné une animation ludique au lavoir et autour de l’étang de Kermouzouet à 11h. Erwan Lhermenier s’amuse d’herbes, de feuilles, tiges de courgettes et morceaux de sureau pour créer des sons et appeaux, c’était vraiment drôle et instructif, et la bonne trentaine de spectateurs présents avec les enfants ont visiblement pris grand plaisir à se balader autour de l’étang et personnellement ça m’a fait grand bien de me retrouver là après une nuit trop courte comme les précédentes, et à l’écart du site, une belle parenthèse.
Ils ont l’après midi joué leur spectacle, fraîchement élaboré, dans l’usine pour cause de météo médiocre, devant un public important et complètement séduit par la proposition, calebasses dans l’eau, dame-Jeanne chantante, marimba, didgeridoo, feuillages en décors et feuilles de lierre virtuoses !
Et nous avons fini en beauté avec Two men in blue également dans l’usine à 21h30, concert de blues incluant des anecdotes sur son histoire, les premiers enregistrements faits par des femmes entre autres ! Deux gars que j’avais déjà fait venir il y a trois ou quatre ans pour Mucicanou à Noël et nous avons fini en "bœuf" avec ces deux là, et Yoann Minkof, Kriss Noly, Marco, Jean-Marie un des aides au son, Pierre également au backline, Rachel Flao, venue comme festivalière ainsi qu’une amie à la guitare, quelques jeunes de Colombes montés sur scène dansant et chantant, Pierre-Yves Prothais du duo Buisson d’eau, Erwan donc et moi-même.

C’était une belle clôture comme l’aurait aimée Jean-Luc j’en suis sûr, et je reçois un tas de messages de musiciens ou spectateurs ravis de leur passage et de cette édition !

Photos Le Télégramme