Article de l’Ilot

Maël : Salut Marion !
- Tu es co-présidente du Fifig et bénévole depuis 5 ans. Tu es également responsable de la communication au sens large : réseaux sociaux, flyers, et échanges avec les institutions…Peux-tu nous expliquer ce qui s’est passé pour l’hébergement ?
- MB : Lorient Agglomération a décidé de fermer les dortoirs à partir du 30 juin pour des raisons de mise aux normes des bâtiments accueillant du public. Les normes ne sont pas les mêmes lorsqu’il s’agit de travailleurs ce qui était officiellement le cas avant. Du coup, gros rush pour trouver des solutions d’hébergement des bénévoles mais des gens de l’île ont aidé pour l’hébergement, certains ont loué ensemble, d’autres ont rejoint les vikings du Gripp. Par chance, on a eu plus de bénévoles cette année...

- M - Du coup, que propose Lorient Agglomération ?
- MB - Ils proposent la gestion de Port-Lay en 3 baux conventionnés, l’usine, le dortoir et la cuisine pour la mairie, le Bonobo pour l’association de plongée et le bâtiment du bas en gestion par le Fifig.

- M - Qu’en pensez-vous ?
- MB - Le problème, c’est que les associations ne sont pas forcément aptes à gérer un bâtiment et cela multiplie les démarches administratives alors qu’on est essentiellement des bénévoles, qu’on a déjà beaucoup de travail et que d’autres associations l’utilisent également… C’est une responsabilité pour laquelle on ne possède pas forcément les compétences.

- M - Que proposez-vous ?
- MB - Un collectif s’est constitué afin de fédérer les utilisateurs et de penser un projet commun pour ceux qui utilisent le site. Il ne faut pas oublier que c’est un port et une conserverie historique de l’île qui permet un rayonnement culturel et de nombreux événements comme le championnat du monde de Godille (1 et 2 septembre), le festival de musique à Groix, etc. Nous avons besoin de forces vives pour créer le collectif et soutenir le projet, n’hésitez pas à nous rejoindre.

assosportlay@gmail.com
Propos recueillis par Maël de l’Ilot