Quel dommage mais quel dommage, ces infos partielles ou trop tardives !

En juillet le FIL a fait un peu de pub sur la possibilité pour les insulaires (autochtones ou vacanciers) d’aller voir 2 de leurs spectacles puis de rentrer sur Groix vers 1h30 du matin. Seulement voilà, l’info est déjà trop tardive et des amis passionnés de fest-noz ont pris une semaine de location à Lorient alors qu’ils auraient pu combiner le FIL le soir et des vacances à Groix.

Autre regret : il est très peu (ou pas du tout ) fait mention de la possibilité de prendre soit A/R simple soit un retour simple (sans spectacle) juste pour écouter les groupes dans les bistrots ou danser à la salle Carnot.

Pour ceux que cela intéresse, voici les prix proposés par Escal’ouest pour les nuits du 6 et 12 août ( ne jetons pas la pierre à la Compagnie Océane qui, elle ne propose rien : peut être ne sait-elle pas qu’il y a un festival interceltique à Lorient ou, tout simplement s’est-elle rendu compte, après que NOS vedettes aient été vendues, que cela coûtait cher de les louer ? :-(

- retour simple sur Groix :
15 euros pour un adulte
10 euros pour un enfant (5 à 17 ans)
-aller/retour : 28 euros un adulte
18 euros un ado (12/17 ans)
15 euros un enfant (5/12ans)

On peut réserver (et payer) à l’office du tourisme de Groix.

Le retour à 1h30 du matin se fait au départ du centre ville de Lorient (et non pas Lorient la base des sous-marins, ce qui fait trop loin).
Pour ceux qui prennent un A/R , le départ est à 16h de Groix.

Peut-être qu’un jour Océane découvrira avec stupeur et ravissement le Festival Interceltique de Lorient et peut être ce jour-là nous remettra-t-elle la vedette de 13h30 au départ de Groix... Ce serait déjà un premier pas avant de se lancer dans la traversée de la rade et des Courreaux de nuit, un vrai défi pour notre compagnie surtout s’il s’y ajoute un peu de brouillard.
Car c’est vraiment par temps de brouillard qu’elle donne sa pleine mesure : abordages sans sommations et autres joyeusetés. Surcouf, Jean Bart et les autres ? Tous des rigolos !..................................... Elizabeth Mahé