"Anita de Groix"

"Dans les temps de tromperie universelle, dire la vérité devient un acte révolutionnaire". George Orwell

"Anita de Groix"

"Dans les temps de tromperie universelle, dire la vérité devient un acte révolutionnaire". George Orwell
ARCHIVES

Retournez les applaudir mardi soir à la Salle des Fêtes. Vous ne perdrez pas votre soirée et comme ils sont aussi généreux que dans leurs rythmes, le spectacle est gratuit.

Lire la suite - commenter...

La municipalité salue le travail des cartophiles
"Nous faisons partie d’une association qui tient sa place", déclare Jean-Claude Sauvage. "L’année prochaine nous serons partenaires du Défi des ports de pêche qui se déroulera sur l’île. En 2010, nous prévoyons de nous rapprocher de la SNSM", explique le président.
Ouest-France 24/08/2008

Le centre de loisirs est ouvert sur l’extérieur
Le projet éducatif met au coeur de son action la socialisation des enfants, la pédagogie et les découvertes. Rien qu’en août, les enfants ont pu s’initier à l’art du cirque, puis la troupe s’est rendue au Grognon à la découverte des arts numériques vulgarisés.../...
Ouest-France 24/08/2008

Lire la suite - commenter...

Promised paradise, grand prix du 8e Festival du film insulaire
Celui du public a été attribué à Fear Na Noileàn ! » Coïncidence, le réalisateur était président du jury l’an dernier. Il est monté sur scène visiblement très ému. « Les Irlandais gardent leurs émotions, mais ici c’était sans frontière et Groix est sans frontière ! »
Ouest-France 24/08/2008

« Dans le jury, on a vécu quatre journées enrichissantes »
L’édition islandaise du Festival aura connu un jury restreint : l’artisteTeaki Dupont-Cochard, et les réalisatrices Pascale Breton et Sofi Delaage. Et le célèbre dessinateur Willem et l’acteur Jacques Martial, un des comédiens français les plus doués de sa génération !
Ouest-France 24/08/2008

Le souvenir de Lucien Kimitété toujours présent
Le Festival est bel et bien un lieu d’échanges et de rencontres comme ici où le maire et Teaki Dupont-Cochard, écrivaine et membre du jury saluent la mémoire d’un ami pour l’un et d’un cousin pour l’autre. Il s’agit de Lucien Kimitété, l’un des initiateurs du Festival.
Ouest-France 24/08/2008 (...)

Lire la suite - commenter...

JPG - 24.2 ko

L’équipe de Guéna en cuisine est réputée soudée et fidèle. Ainsi, un de ses membres, Jo Yvon de port-Lay, assure vaillamment , depuis que le Festival est installé à Port-Lay, son rôle de cuisiner-adjoint affecté aux grillades.

Jo a été sollicité par Jean-Luc, le directeur du fifig, qui connaissait son passé de cuisinier de la Marmar, chez Delmas (...)

Lire la suite - commenter...


La municipalité salue le travail des cartophiles "Nous faisons partie d’une association qui tient sa place", déclare Jean-Claude Sauvage. "L’année prochaine nous serons partenaires du Défi des ports de pêche qui se déroulera sur l’île. En 2010, nous prévoyons de nous rapprocher de la SNSM", explique le président.
Ouest-France 24/08/2008

Le centre de loisirs est ouvert sur l’extérieur
Le projet éducatif met au coeur de son action la socialisation des enfants, la pédagogie et les découvertes. Rien qu’en août, les enfants ont pu s’initier à l’art du cirque, puis la troupe s’est rendue au Grognon à la découverte des arts numériques vulgarisés.../...
Ouest-France 24/08/2008

Lire la suite - commenter...

JPG - 23.1 ko

Après avoir ravi les oreilles des amateurs dans différents bars de l’île durant la semaine, Bruno et ses acolytes avaient enfin leur place sur la grande scène du Festival.

Avec un répertoire sans concession ( "Montehus" notamment et "Je cherche la tombe de mon p’tit gars"), B Roy montre qu’il a dépassé l’épisode "Manu Chao". "L’Hexagone" revisité a aussi séduit le public.

Lire la suite - commenter...

JPG - 40.5 ko

Extraits :
Yann Stéphant : « Je m’occupe de la programmation ».
C’est lui qui, toute l’année, part à la conquête des films, déniche les oeuvres rares, est en relation avec d’autres festivals et reçoit aussi les films qui, spontanément, arrivent ici.

Les films, il les connaît bien, les réalisateurs deviennent ses amis…
Ici, on se tutoie et on s’embrasse. Si le Festival, de l’avis de certains habitués, « se professionnalise », il n’en perd pas pour autant son esprit des débuts, « ce petit vent de folie » qui souffle sur Port-Lay (...)

Lire la suite - commenter...

JPG - 33.1 ko

1er Prix : PROMISED PARADISE de Leonard Retel Helmrich

2eme Prix : LA BOUTIQUE DES TEMPS MODERNES d’Alexandre Boutié

Prix Lucien Kimitété, documentaire le plus humain : AS OLD AS MY TONGUE d’Andy Jones

Prix du public : FEAR NA NOILEAN de Loic Jourdain

Lire la suite - commenter...

Cinéma des Familles
- 10 h 30, « Jambé Dlo, une histoire antillaise », de Fabienne Kanor et d’Emmanuelle Bidou.
- 11 h 30, « Cahier d’un retour au pays natal », de Philippe Béranger.
- 14 h 30, « Le prix du paradis », de Frédéric Violeau.
- 15 h 45, « Une île sans phare », d’Elisabeth Monthaluc et de Jean-Roch Meslan.
- 17 h, « Groix, mousse sur les thoniers : Firmin Blanchard et Joseph Beudeff », de Gilbert Nexer.
- 17 h 30, « Dédé La Fleur », de Julia d’Artemare et de Katie Baillot.

Port Lay
- 11 h, « Belle-Ile-en-Mer », de Benoît Forgeard.
- 15 h, « Dans les brumes de Majuli », d’Emmanuelle Petit, cinquante-deux minutes.
- 16 h, « Sur les traces de la fourmi à miel », de Valérie Mégard.
- 17 h, « Maloya Kabosé », d’Yvan Coudivat.
- 18 h, « Retour à Gorée », de Pierre-Yves Borgeaud.

À 13 h, remise des prix Port Lay.

- 20 h : grande scène de Port - Lay
L’espace Ados de Colombes présente "Ballade sans frontières", dans le cadre de sa tournée d’été
"Voyagez grâce aux danses du monde et vibrez aux rythmes des chants et percussions brésiliens et africains".

21 h 30 : En plein air, à Port Lay,
théâtre : L’enfant et l’horizon

PENNY MOTEL ANNULE.
Remplacé par un boeuf avec les musiciens présents.

Lire la suite - commenter...


Articles précédents :
0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 |...