Etant comme un héros de Kafka, à la recherche de l’éternel géomètre, celui qui pourrait obtenir du Château des instructions pour faciliter la vie des habitants du village, je me perds en conjectures avant, je le crains, comme le héros de Bazin, de me taper la tête contre les murs.

Comment comprendre que les belles envolées, quasi-lyriques, des temps de campagne électorale, se soient transformées si rapidement par exemple, en annonce de bourg-piéton qui n’en est pas un, en compte-rendus de concours de pétanques, consignes de tri des déchets et photos de copinage ?

Où est l’intérêt passionné de la défense de l’environnement qui nous entraînait à manifester devant la sous-préfecture contre le clapage des boues auprès de Groix ? On ne publie même plus l’avis d’enquête publique concernant le prochain arrivage !

Où en sont les projets quasi bouclés dont les financements nous avaient été annoncés acquis ( domicile partagé, sauleraie, parking etc...)

Pas de bulletin municipal réglementaire en vue
Pas de publication du budget ni des subventions aux associations
Pas de compte-rendu des derniers conseils municipaux sur le site de la mairie
Pas de contenu dans les rubriques du maire, désespérément vides etc.... etc....

Qui contrôle les débordements individuels en matière d’urbanisme, (il me semble que c’est la fonction de l’agent municipal mais peut-être attend-il les ordres ) ?

Si l’on ajoute qu’il est présomptueux d’essayer d’obtenir un rendez-vous et qu’il arrive, de plus, que le maire ne les honore pas, on est en droit de se demander si la si belle équipe (qui promettait de continuer à travailler ensemble, élus ou pas...) n’a pas explosé en vol dans sa fusée interstellaire.

Il se dit que les restes de l’engin ne tourneraient pas six ans autour de notre petite planète et que certains passagers aimeraient quitter le vaisseau avant désintégration complète. On les comprendrait presque, malgré l’engagement moral de servir qu’ils ont signé avec leur candidature.