pour voir l’exposition "Bodelio"

Eloann Ménard montre un talent précoce pour la photographie.

« J’ai choisi le noir et blanc pour l’exposition car cela rend bien l’ambiance spécifique du lieu, cet environnement inhabituel qui nous a impressionnés, son aspect fantasmatique. Je travaille en numérique et ne fais que quelques retouches pour souligner les contrastes », confie le photographe. Le résultat est prenant. Les lieux revivent dans des jeux de lumière et d’ombre, des silhouettes qui se découpent dans des architectures écrasantes.
Ouest-France 15/11/17