UN - Les toilettes sèches

ça a fait vraiment causer ... au début. Mais au vu du résultat de la "collecte" et d’après les bénévoles de Terhao préposés, ça a bien fonctionné.
A noter que cette association a prêté gratuitement ses équipements (et ses bénévoles) au festival qui n’a eu à dépenser que le coût du transport. Ceci est à mettre évidemment en parallèle avec le coût des hectolitres d’eau pure (?) dépensés habituellement mais surtout avec la fin du gaspillage d’eau du barrage opiniâtrement désinfectée par Véolia.

Explications :
Des toilettes sans chasse d’eau !

On les appelle aussi toilettes à compost ou toilettes à litière biomaîtrisée (TLB).

Avant usage, on met une couche de copeaux ou de sciure de bois blanc ou toute autre matière carbonée sèche, gratuite ou peu coûteuse : broyat de végétaux, paille hachée finement…

Après chaque usage, on recouvre les déjections d’une couche de cette même matière sèche riche en carbone. Les matières carbonées imbibent les liquides, les odeurs dues à la transformation de l’azote en ammoniaque sont ainsi stoppées.

Rien à voir avec les anciennes cabanes au fond du jardin, leurs odeurs pestilentielles et leurs nuées de mouches que beaucoup d’entre nous ont connues.

des détails ici :
http://www.eauvivante.net/spip.php?...