Sénatoriales. La grande bascule à gauche

La droite pensait que ces élections sénatoriales allaient être une balade de santé. Les grands électeurs ont décidé d’envoyer au Luxembourg, les candidats de la liste présentant des «élus de gauche, écologiste et de progrès» : O. Herviaux (PS), J. Labbé (EELV) et M. Le Scouarnec (PC).
Le Télégramme 26/09/11
Trois sénateurs à gauche, sacrée claque à droite
Le 25/9 sera à tout jamais un dimanche noir pour la droite bretonne ! Car, pour la première fois de son histoire, le Morbihan ne compte plus de sénateur de droite. François Goulard avait déjà quitté les lieux lorsque les « un et deux et trois zéro » ont retenti...
É. REIS -CARONA. Ouest-France 26/09/11
Passe de trois historique pour la gauche dans le Morbihan
Jo Kerguéris a toujours su s’attirer la sympathie des grands électeurs quelle que soit leur couleur politique. Lui demander de se retirer fut donc perçu comme une trahison par une large partie d’entre eux. Hier soir, aucun des leaders de droite contactés ne souhaitaient faire de commentaires.
Y. Le Scornet Le Télégramme 26/09/11
L’UMP lâchée par les siens
Le plus souvent sans étiquettes partisanes, les élus des petites communes penchent traditionnellement à droite. Le succès des dissidents est une manifestation de rejet à l’égard de Sarkozy. Les grands électeurs auront eu quelques raisons de douter qu’avec ses amis Hortefeux et Gaubert, le Président ait tenu sa promesse d’une «République irréprochable».
A. Auffray Libération 26/09/11