Haïti : il faut une aide de longue durée


Les blessés graves se comptent par dizaines de milliers. Ils nécessiteront une aide internationale de longue durée. Déjà, les services d’urgence laissent entendre qu’ils sont là pour plusieurs mois. Par ailleurs, les besoins en abris sont immenses.
Jeanne Emmanuelle HUTIN. Ouest-France 30/01/10

Un camp de réfugiés organisé militairement
Deux semaines après le séisme, Port-au-Prince compte deux types de camps de réfugiés : ceux qui sont établis sur des espaces privés, et où les patrons des lieux tentent de prendre en main les choses, et ceux établis sur les places de la capitale, où l’organisation fait défaut, où l’aide arrive bien plus difficilement et où les détritus s’accumulent. Même dans la détresse, l’inégalité persiste à Port-au-Prince.
Gilles BIASSETTE, à Port-au-Prince La Croix 28/01/2010