Gwenlaouen Le Gouil. Traqueur d’images
Ce reporter infatigable n’en finit pas de parcourir le monde avec sa caméra, à la recherche des sujets les plus surprenants, les plus tus, les moins «vendeurs». Son sujet de prédilection : les «zones grises», ces territoires où peu de journalistes osent s’aventurer.
Propos recueillis par Marie Brette Le Télégramme 13/12/09 -
«Un Sud-Finistérien génétiquement modifié à l’iode»
Né à Lorient, ce «pennkoad» aime tout sauf la facilité : leZimbabwe, l’Afrique du Sud et ses milliers de Blancs qui vivent sous le seuil de pauvreté, le Mexique et ses cartels de la drogue, ou encore le Sri Lanka qui lui a valu le Prix Albert-Londres, en 2007.
Le Télégramme 13/12/09
rappel :Gwenlaouen Le Gouill enlevé en Somalie
http://ile-de-groix.info/article.ph...
Gwenlaouen a été membre du jury de la 7e édition du Fifig