À sept mois du scrutin, Norbert Métairie joue les équilibristes pour tenter de tenir une majorité marquée par les divisions. "Ce qui m’importe, ce sont les projets qui seront élaborés par les équipes tout en ayant le sens du réel et surtout se garder de tenir des promesses intenables. La justice sociale doit être au cœur des projets."

Le Télégramme -11-09-19-