Ils ont, non pas des chapeaux ronds, mais des Panamas et des pompes bicolores, vive les Bretons !

Depuis que le chef de l’État a dénoncé au souverain pontife la mainmise de la Cosa Nostra des Côtes-d’Armor sur nos institutions, je rechigne à retourner passer mes vacances sur l’île de Groix. Je ne voudrais pas qu’un de ces jours mes proches reçoivent un merlan mort emballé dans du papier journal, ce qui, dans le langage des hommes d’honneur de la mafia morbihannaise signifierait : « Didier Porte dort avec les poissons ». Cette année, j’irai donc sur la Côte d’Azur, là, au moins, on est sûr qu’il n’y a pas de truands…

Là-bas si j’y suis 29/06/18