Musicanou. À fond pour la musique
Musicanou fédère les talents en participant à la mise en place de manifestations. Elle gère la sonorisation mise à la disposition des assos, avec, à chaque fois, un membre qualifié de Musicanou. Il s’agit souvent de L. Morisson, guitariste émérite et ingénieur du son à ses heures.
Le Télégramme 05/01/11

Moins de naissances et de mariages en 2010
En 2010, 14 petits Groisillons ont vu le jour. Concernant les mariages, forte diminution en 2010 avec 15 en tout et pour tout.. Au niveau des décès, les chiffres restent stables : 44 en 2010. Le prochain recensement sera organisé à Groix du 20 janvier au 19 février.
Ouest-France 05/01/11

Nouvelles analyses de boues à la Cité de la voile
Nouveau rebondissement dans ce dossier qui suscite la polémique : Cap l’Orient vient d’annoncer que de nouveaux prélèvements allaient être effectués ce mercredi . Et dans un souci de transparence, les élus de l’agglo ont décidé de rendre l’opération publique.
F. ROSSI. Ouest-France 05/01/11
Boues de la BSM. Nouveaux prélèvements dès aujourd’hui
Il faut croire que la pression des associations a eu de l’effet. Certaines associations, telles que Robin des Bois, rejetaient en bloc la solution de l’immersion au motif qu’«elle engendrerait un flux de 5.500t d’aluminium, 14,6t de zinc (...) 1,3t d’arsenic et plusieurs kilos de mercure et de cadmium». .
G. Catheline Le Télégramme 05/01/11
De nouveaux prélèvements de sédiments
Ce mercredi matin, les responsables d’Idra Environnement ont effectué sept prélèvements. Les résultats des analyses confiées à l’institut Pasteur seront connus d’ici la fin du mois. Ils pourraient avoir pour conséquence la suspension de l’enquête publique en cours.
Ouest-France 05/01/11
BSM : nouveaux prélèvements aujourd’hui
Robin des Bois a accueilli «favorablement» cette nouvelle étude, mais prédit déjà qu’elle va «aggraver le diagnostic». Elle réclame l’annulation de l’enquête publique et le lancement d’une nouvelle enquête analysant plus précisément «les effets de l’opération sur l’environnement et la santé».
G. Catheline Le Télégramme à 10h54 -

Le nom du groupe de Malgorn emprunté à un groupuscule fasciste
Le groupe au conseil régional a été baptisé par ses membres "Breiz da zont" (Bretagne à venir). "Breiz da zont" a également été le nom d’un groupuscule de militants bretons... d’extrême droite, antisémite et nationaliste. Interrogée, Bernadette Malgorn se refuse à parler d’erreur.
Le Télégramme 04/01/11