Comment le fleuron tricolore a-t-il pu faire croire si longtemps qu’il avait sa place dans le peloton de tête ? Le 18 décembre, l’hebdomadaire allemand Der Spiegel sous-entend que la France a fait pression sur la Commission européenne pour qu’elle privilégie Sanofi plutôt que Pfizer-BioNTech. Avec pour conséquences, de prévisibles tensions d’approvisionnement en doses de vaccins au moment du lancement de la campagne vaccinale sur le Vieux Continent.

R Le Saint Mediapart 18/01/21