Le maire découvre cette demande de l’UNPI, étonné. « Je n’ai pas eu connaissance de demande de ce type. » Il ne comprend pas. « Le confinement a été décidé par l’État et non pas la mairie. Et celui-ci les empêchait, de toute façon, de se rendre sur l’île. Par ailleurs, la taxe foncière est un impôt sur le capital, pas sur l’utilisation. Qu’ils viennent ou qu’ils ne viennent pas, les propriétaires paient la même chose. »

N BOURSIER. Ouest-France 22/10/20