Pour redresser les résultats de notre école
Le Cnesco présente 30 mesures de nature, selon lui, à rendre l’école française plus juste et plus efficace. Afin d’éviter que les élèves de milieu modeste ne brident leurs ambitions, il suggère d’offrir aux boursiers un crédit d’heures d’accompagnement afin notamment de les aider à se servir des logiciels d’orientation après la troisième et après le baccalauréat.
D. Peiron, La Croix 02/03/2017

«Fonctionnaire bashing» : La petite musique des think tanks
Souvent proches des milieux de l’entreprise, des laboratoires d’idées rivalisent de propositions pour réduire à la portion congrue la sphère publique. Plus de 30 ans après les expériences reaganienne et thatchérienne, le poids de la dépense publique est pointé du doigt comme jamais en France. Une offensive qui doit beaucoup à la bataille culturelle menée par certains think tanks.
J.B. Forray.la gazette des communes 07/03/17

Gouvernement des juges” ?
La légitimité des juges est avant tout fonctionnelle : ils n’élaborent pas la loi, qui est l’expression politique de la volonté générale, mais simplement l’appliquent. Ils sont les gardiens de l’Etat de droit, du respect de la légalité. Leur légitimité vient donc de la fonction qui leur est confiée, ainsi que de leur compétence et indépendance pour la remplir. Aujourd’hui, plus personne ne conteste donc que le juge est aussi source du droit.
J. Bénabent Télérama 08/03/17

Le Canard enchaîné : Macron à Las Vegas
«Cette opération de séduction, montée dans l’urgence a été confiée au géant Havas sans qu’aucun appel d’offres ait été lancé », révèle le magazine. « La commande de la prestation Havas est susceptible de relever du délit de favoritisme », souligne l’IGF après enquête, peut-on lire dans le journal satirique, qui précise le coût de la soirée  : « 381 759 €, dont 100 000 pour l’hôtel».
Ouest-France 07/03/17

Janus Macronus
Le fusil à tirer dans les deux coins de Macron semble efficace. Bayrou, lui, a dénoncé les «attitudes mercantiles» de l’UDI», «ils échangent des soutiens qu’ils rejetaient contre des circonscriptions. Il y a là quelque chose qui est pour moi moche». Il faut reconnaître que lui, dans une situation comparable en 2007 et 2012, a refusé d’aller à la soupe. Deux conceptions de la politique…
L. Joffrin Libération 08/03/17

Qui sème la colère récolte le populisme
Des couches significatives de la population occidentale sont touchées par les mesures économiques néolibérales et rejettent, en même temps, le multiculturalisme et la prolifération des droits individuels. Comparativement aux personnes plus diplômées, cosmopolites et aux classes moyennes, elles ont moins voté et ont donc, jusque-là, eu peu d’impact sur les résultats électoraux. La colère provoquée par une menace culturelle et économique persistante a conduit à une mobilisation massive de ces électeurs vers des dirigeants politiques radicaux et agressifs.
P. Vasilopoulos Causette N°75