Eolfi, le chef de projet d’une ferme pilote entre Groix et Belle-Ile-en-Mer (70 salariés) a cédé à Shell. Le pétrolier a promis de l’intégrer totalement et de faire de lui sa tête de pont internationale de l’éolien flottant dans le monde. Motivant. Cette acquisition d’un acteur de l’énergie français, donc stratégique, doit néanmoins encore obtenir l’accord de Bercy.

A Barbaux Usine nouvelle 17/11/19