Je me souviens de mes noëls
Lorsque j’étais encore enfant,
Alors la vie était si belle,
Dans la maison des Grands-Parents.

Nous allions après le dîner,
A trois ou quatre pour chanter
A la porte des résidents
De ce village d’un autre temps.

Les rires se mêlaient aux chansons ;
Qui ouvrira ? Nous attendions
Qu’à la lumière apparaissent
Ceux qui nous donneraient la pièce.

Nous revenions enfin, ravis,
Pour compter la menue monnaie
Que nous partagions entre amis,
Juste avant l’heure où Jésus naît.

Puis nous partions la nuit à pied,
Tous habillés très chaudement,
Serrés, par la joie réchauffés,
Accueillir le divin enfant.

Au retour, un peu fatigués,
Nous avions en tête l’idée
Du souper qui nous attendait
Et qu’en famille on partageait.

Je me souviens de ces nuits sombres
Qu’éclairait le phare de Pen Men.
J’aimais déjà toutes ces ombres ;
De la nuit, je me sentais reine.

Dominique Bonnec-Adam.
26 Mars 2008

La photo n’est pas très "lisible" mais beaucoup devineront Marianne et François, (les grand-parents dont parle Dominique) dont je garde le souvenir ému et reconnaissant.