Le PC du pays de Quimperlé veut que " la reprise du dossier ne fasse pas l’impasse sur les critères suivants : l’optimisation de la production et en particulier le rapport entre puissance installée et puissance produite ; les capacités de pilotage de l’installation ; la garantie que l’installation ne générera pas plus de gaz à effet de serre qu’elle est censée en éviter ; un coût de production en cohérence avec les ratios communément admis ; une étude complète des impacts environnementaux.

Ouest-France 25/02/21