L’Assemblée nationale a refusé des amendements, y compris de la majorité, visant à inscrire dans la loi la sortie du glyphosate. Un amendement prévoyant l’échéance du 1er mai 2021, avec des dérogations possibles jusqu’en 2023, a été également repoussé par 63 voix contre 20. Il était porté cosigné par une cinquantaine de membres de LREM.

france info 29/05/18