"Dans les temps de tromperie universelle, dire la vérité devient un acte révolutionnaire" George Orwell
9225073 visiteurs
Les amis du site
Fanch
Zone Hors AGCS
retour page précédente
" T’as pas su, Co ? "
Saint François médiateur du cimetière :-))
juin 2006 - 16:38
15 commentaires

L’autre jour, au marché, on signale à Elisabeth Mahé que deux ânes se promènent et risquent de provoquer un accident. Elle constate que ce ne sont pas les siens mais, en spécialiste avertie, décide de les conduire chez leur propriétaire pour limiter les dégâts.

Equipée de la seule laisse de son petit chien et d’un "boutt" effiloché récupéré sur un stand, elle s’attelle à la difficile tâche de guider deux bestioles de près de 300 kilos. Elle comprend vite que cela ne va pas être facile et qu’il vaut mieux prendre le plus court chemin.... droit à travers le cimetière.

Las ! deux personnes plus préoccupées de préserver le souvenir de leurs morts que la sécurité des vivants s’offusquent. L’ânière ne prend que le temps de répondre - "si vous croyez que je m’amuse ! " et continue péniblement son chemin.

L’affaire aurait pu en rester là mais la tendance au recours aux autorités est vivace à Groix. Il est revenu aux oreilles d’Elisabeth que la mairie avait été avertie. Elle prend les devants en pensant que Monsieur le Recteur ne va pas tarder à l’être. Elle va donc "confesser" sa faute au presbytère et là, Monsieur le Recteur, avec sa finesse habituelle lui dit : "Soyez sans crainte, Saint François parlait de ses amis les ânes et il n’est pas dit qu’un âne ne puisse traverser un cimetière"
(qui n’est d’ailleurs pas un lieu de culte).

Si le ridicule n’a pas tué Elisabeth tirant les ânes avec des outils de fortune, il n’a visiblement pas tué les dénonciatrices non plus....

AM


De : Anita Ménard

    Saint François médiateur du cimetière :-))
    juin 2006-17:00

    On se demande combien d’ânes il y avait dans ce cimetière !

    Fañch



      Saint François médiateur du cimetière :-))
      juin 2006-21:59

      un cimetiere n est ni un raccourci ni un detour et quand on a des betes on s en occupe, et si le proprio n en est pas capable ben qu ils prenne des cochons d indes. un monde ou l on ne respecte pas les morts n a plus rien de vivant. jplsk8

        Saint François médiateur du cimetière :-))
        juin 2006-08:08

        Variations sur longues oreilles :

        Ane, pas maître dans toutes les mains ?

        Mahé de l’âne, bourdonnait dans le cimetière de l’île ?

        Pasteur des âmes, passeuse des ânes ?

        Rapporteuses d’Asnières (sur scène) ?

        Buridans divagueurs, proprio ailleurs ?

        A longe qui pourra !!!!!!!

        L’aigrefin bâté.

          Saint François médiateur du cimetière :-))
          juin 2006-00:21

          Longues oreilles et Langues fourchues

          Gargouilles et double montons

          Faux et fourches par le travers

          No passaran la bete tétu.

          Mais ainsi on lui à répondu.

          Oh ! supot transitoire qui voit tout de travers

          Ton dieu lui mème est venu sur son dos.

          En d’autre temps, ainsi on lui à dit : OH ! JESUS T’ES NAZE ARRETE !!!

          Fous vous vous en doutez

            Saint François médiateur du cimetière :-))
            juin 2006-09:04

            Lais d’ânesses :

            Ane, ma sœur, âne ne vois-tu rien venir ? Du haut du beffroi, ne vois que cimetière de Groix et halles de guingois !!

            Experte en équidés, flânant au Bourg en matinée,

            Fut par badauds interpellée sur la présence inopinée,

            De deux sympathiques Buridans, errant dangereusement,

            Las, ce n’étaient pas les siens, mais le troupeau,

            Du châtelain de l’entrée de l’île la capitale.

            Ane, ma sœur, âne ne vois-tu rien venir ? Du haut du beffroi, ne vois que cimetière de Groix et halles de guingois !!

            Aussi sec, la gente dame s’emparant du chien la laisse et d’un bout

            sur l’étal abandonné, par marchand de la halle,

            Mena promptement les Buridans jusqu’au château, leur domicile,

            Où devait ronfler leur proprio, célèbre adjoint de l’édile.

            Et pour gagner du temps, s’engouffra dans le cimetière,

            Au grand dam et perplexité d’une paire d’insulaires.

            Ane, ma sœur, âne ne vois-tu rien venir ? Du haut du beffroi, ne vois que cimetière de Groix et halles de guingois !!

            Consulté sur l’aventure, questionné sur le sujet,

            Le pasteur fort matois, invoqua St François,

            Protecteur de la gent animale, ne voyant aucun mal,

            Au passage des animaux via le lieu du long repos,

            Ainsi rassurée, notre bergère occasionnelle

            Repartit le cœur joyeux, vers d‘autres promenades animales.

            Moralité : un bout et une laisse, valent mieux que ruades qui blessent.

            L’âne rimeur.

              Saint François médiateur du cimetière :-))
              juin 2006-02:23

              Du fond de ma classe et du bonnet coiffé

              Devant tant de classe je me sens benet

              Q’inspire tant de grace l’animal bâté.

              Souffrez, rimeur inspiré de chaloupe et de bateau

              Que d’un mouvement d’aile je tire le chapeau.

              Foudebassans.

              Saint François médiateur du cimetière :-))
              juin 2006-22:57

              bravo à tous les poêtes, bravo à Elizabeth, il y a longtemps que je n’avais aussi bien rigolé....Olive taxi

      Saint François médiateur du cimetière :-))
      juin 2006-22:34

      Mon père, mon beau père, (entre autres de ma famille) qui reposent au cimetière de Groix, n’auraient , je pense, pas été mécontents de cette fantaisie animalière pas bien grave, mais plutôt cocasse. Elisabeth, vous avez bien fait, j’aurais probablement fait de même ! Et ce n’est pas de l’irrespect. Mais plutôt digne d’un Pépone et d’un Don Camillo ! F. Tonnerre.



        Saint François médiateur du cimetière :-))
        juin 2006-00:20

        Imprimez, imprimez..

        tous mos mots de nos ames batés

        En tètes de turc ou en jolie minois

        Jamais autant cui-ci nous à charmé.

        Echange : Plumes de Fous contre bonnet du mème acabit.

        Fadaduvetueux.

        Saint François médiateur du cimetière :-))
        février 2007-17:56

        heureusement que ce n’était que des ânes car des chèvres aurrait en plus manger les fleurs ilya des évènements plus gravedans la viece fait diversne mérite pas un tel tapage jeanpierre



          Saint François médiateur du cimetière :-))
          février 2007-18:15
          De Admin

          Où avez-vous lu (ou entendu) que ce site ne devait transmettre que "des choses graves" ? Il en a sa dose par les temps qui courent de choses graves ! Et si vous trouvez que c’est insuffisant, rien ne vous empêche de nous envoyer votre prose.
          Vous ne riez jamais ? paour kaezh :-(
          AM

            Saint François médiateur du cimetière :-))
            septembre 2007-08:37
            De Pennedu

            C’est vrai qu’Elisa Beth n’est point,

            Elle mène ces ânes avec soins.

            Portant sur le dos la croix de St Martin,

            Traverse avec eux ce lieu non pas moins saint.

            Jalouses, sans doute, ces deux mégères

            De n’avoir grâce de l’anière.

            Au cimetière n’eurent pas le pot

            De se frotter à leurs sabots.

            Merci pour cette belle histoire que je viens de découvrir. Pennedu

              Saint François médiateur du cimetière :-))
              septembre 2007-13:04

              Voilà de nouveau de la concurrence pour Fou de Bassan, le "cousin de César" ayant abandonné.
              Bonnes joutes en rimes
              AM

                Saint François médiateur du cimetière :-))
                septembre 2007-01:25

                Moins las en vol

                Moins seul en vol

                Si sol sous sabot

                Plume sous peau d’ane

                Suite en joute par plaisir

                A l’invite du mot, j’en tien par désir

                Mais qu’il ne se gour’je je tien mon par’Is.

                J’en jouterai en ma Façon.

                La bien revenue à sui-ci

                Foudebassan

                  Saint François médiateur du cimetière :-))
                  février 2008-00:27

                  Le St Fanch en cheval de Troie

                  Sur trois marches en trône

                  Les deux listes en marge

                  Les drôles en liste

                  Les drames en cour

                  Des cours en drame

                  Des dames et des listes

                  Des listes en laisse

                  Le choix du bon cheval

                  Les vaux en délaisse

                  Les dubondroits

                  Les bons à la délaisse

                  Les pourceaux malvenus

                  Les parvenu du blaire en pardessus

                  Les finauds du groin

                  Tous et toutes en fêlures

                  A la venue du tout en skouarn

                  En souhait de nouvelles augures

                  Prirent sont cavalier en messe Sire...

                  Foudejenesaisquoi...





Mot(s)-clé associé(s) :
" T’as pas su, Co? "
Dans la même rubrique
De plus en plus fort.
septembre 2007
38 commentaires
"José, on t’a coupé les boules..."
septembre 2007
1 commentaire
Hallucinations collectives ?
juillet 2007
44 commentaires
Le quad embourbé a eu, à juste titre, les "honneurs" de la presse locale.
juillet 2007
21 commentaires
Si tu veux tuer ton chien, accuse-le de la rage
mai 2007
16 commentaires
3 février :-)
février 2007
Saint François médiateur du cimetière :-))
juin 2006
15 commentaires
Ile-de-Groix.info | TOUS LES ARTICLES

haut de page | accueil | recherche

© 2002-2008 Île-de-groix.info | contact | mentions légales


Ile-de-groix.info est hébergé par


SPIP